Étiqueté : cinéma

Comment raconter les origines de l’islam en respectant (à peu près) les interdits de représentations figuratives ?

À la suite de la diffusion sur youtube d’extraits de l’Innocence des Musulmans, certains commentateurs ont lié le caractère islamophobe de cette initiative au fait que la religion visée réprouve la représentation figurative du prophète Muhammad. Ils expliquent ensuite qu’un récit cinématographique des origines de l’islam, respectueux à la fois...

Fictions et mondes possibles

Les auteurs de Culture Visuelle abordent fréquemment la question de la fiction et de son rapport à la réalité. Ainsi, André Gunthert considère que la fiction est un « exercice qui a les mêmes aspects formels que la description, mais que celle-ci est déliée de toute obligation référentielle. La fiction...

La construction historique et médiatique d’un symbole visuel américain

Dans le cadre du séminaire La fabrication des images de guerres à l’époque contemporaine organisé par Julie Maeck, Irene Di Jorio et Jihane Sfeir au Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains de l’Université Libre de Bruxelles, j’ai présenté le 30 mars 2012 une communication intitulée La construction historique et...

Les références visuelles à la Tapisserie de Bayeux dans la culture populaire

Il y a un siècle exactement, la commémoration du millénaire de la Normandie a donné lieu à d’importantes fêtes officielles, notamment à Rouen durant le mois de juin 1911. Plusieurs affiches et cartes postales représentant de redoutables drakkars remplis de farouches Vikings furent alors éditées. Presque cinquante ans plus tard,...

Les stock-shots du documentaire "Le Front populaire: à nous la vie"

Le 5 juillet 2011, France 2 a diffusé le documentaire Le Front populaire: à nous la vie réalisé par Jean-François Delassus1. Ce film de 90 minutes est construit à partir d’archives visuelles colorisées et il est ponctué d’extraits d’œuvres de fiction bien connues, essentiellement À nous la liberté (1931, René Clair), La vie...

Les premiers films de Georges Rouquier – faits, fictions, dissimulations

Bien qu’il ne soit plus guère apprécié que par les cinéphiles, Georges Rouquier (1909-1989) est toujours considéré comme un réalisateur original grâce à deux films: Farrebique (1946), chronique d’une famille paysanne de l’Aveyron suivie durant une année entière, rythmée par la succession des saisons, et Biquefarre (1984), tourné presque quarante...

La construction d’un symbole visuel américain

Le 5 novembre 2009, un psychiatre militaire de la base de Fort Hood au Texas déclenche une fusillade, tuant 13 soldats et en blessant une trentaine. Quelques jours plus tard, lors d’une cérémonie sur cette même base, Barack Obama prononce un discours devant un drapeau américain déployé et deux rangées...

Traduction d’un article sur le cinéaste Georges Rouquier

[Reprise d’un article de mon ancien blog Du bruit au signal (et inversement)] Un œil innocent ? La carrière et la vision documentaire de Georges Rouquier jusqu’en 1945, par John H. Weiss (format PDF, 22 pages) Traduction par Patrick Peccatte de l’article : “An Innocent Eye? The Career and Documentary Vision...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search