L’exposition “Nouvelles du paradis – La carte postale de vacances” et son catalogue

Réalisée conjointement par le Musée de la Poste et les Archives Nationales, l’excellente exposition Nouvelles du paradis – La postale de vacances vient d’ouvrir au Musée de la Poste. Sous la direction de Marie-Ève Bouillon et Valérie Perlès, elle présente une multitude de cartes postales datant de la fin du 19e siècle à nos jours, en noir et blanc ou en couleurs, organisées selon plusieurs thèmes autour du tourisme : paysage, plage, montagne, monuments, populations, folklore, cuisine, régions, pays lointains, etc.

Le catalogue qui accompagne l’exposition rassemble les contributions de plusieurs spécialistes, au carrefour de l’histoire, de la sociologie, de l’ethnologie, de la culture visuelle, de l’art contemporain. Les différents chapitres s’intéressent ainsi au processus industriel de fabrication des cartes, à leur origine et évolution, à leur esthétique, à leur distribution postale, aux pratiques d’écriture qui les entourent, aux collectionneurs, aux artistes contemporains qui les utilisent. Quelques exemples emblématiques sont présentés, tels les “Souvenirs de la Tour Eiffel en 1889” et la “Fabrique d’une identité visuelle sur carte postale” à travers le cas du Mont Saint-Michel, qui rappellent que l’essor de la carte postale est lié au développement du tourisme à partir de la fin du 19e siècle. La construction d’un imaginaire spécifique et largement partagé est abordée dans des chapitres comme “Construire une image idéale” ou “Désir d’ailleurs : entre propagande coloniale et clichés pour voyageurs”, ou bien encore la curieuse histoire du “Marquis de Tombelaine”. D’autres sujets sont évoqués au long des vingt chapitres, courts mais toujours denses. Une très bonne idée est d’y avoir inclus des entretiens avec des acteurs de l’âge d’or du secteur (un éditeur-imprimeur et deux photographes), ainsi qu’avec un collectionneur et un artiste.

Richement illustré, érudit tout en étant très agréable à lire, l’ensemble de l’ouvrage constitue un large panorama sur cet objet populaire en voie de disparition. Accompagné d’une bibliographie indicative mais déjà copieuse, nul doute que ce travail marquera durablement l’histoire socio-culturelle de la carte postale de vacances.

PS : On me permettra ici une petite digression personnelle. Dans un chapitre intitulé “Collectionneurs : industrie et sociabilité cartophile”, Marie-Ève Bouillon décrit comment “la collection est aussi prétexte à l’échange, telle une porte ouverte sur le monde”. L’historienne précise que “la grande diversité des relations entretenues par [un collectionneur français] à distance avec tous ses correspondants nous offre la possibilité d’une reconstitution d’un réseau de sociabilité multiculturel, entretenu par l’écrit et l’image”. Dans un domaine qui peut paraître très éloigné, celui des radio-amateurs, qui est aussi une porte ouverte sur le monde, il est d’usage que deux amateurs confirment l’établissement d’une liaison radio en s’échangeant par courrier des ‘cartes QSL’, au format de cartes postales. La pratique existe aussi chez les radio-écouteurs (SWL) de stations de radiodiffusion internationales. La sociabilité multiculturelle par la carte écrite est ici également très présente. La passion des amateurs pour amasser ces cartes ne cède en rien à celle des collectionneurs de cartes postales.

Exposition
Nouvelles du paradis – La carte postale de vacances, du 6 septembre 2023 au 18 mars 2024
Musée de la Poste
34 Boulevard de Vaugirard
75015 Paris
Tous les jours sauf le mardi, 11h-18h

Catalogue
Nouvelles du paradis – La carte postale de vacances, sous la direction de Marie-Ève Bouillon et Valérie Perlès, Paris : Éditions Loco / Musée de la Poste, septembre 2023, 250 pages, nombreuses illustrations.
Textes de : Marie-Ève Bouillon, Valérie Perlès, Perrine Bisson, Naïs Zoppi, Nicolas Hossard, Sébastien Richez, Irène Jonas, Magali Nachtergael, Anne Reverseau.
Entretiens avec : Marc Combier (ancien éditeur-imprimeur), Serge Le Manour (photographe pour carte postale de la maison Yvon), Michel Renaudeau (photographe de l’agence Hoa-Qui), Jean-Marie Donat (éditeur et collectionneur), Mathieu Pernot (artiste).

Quelques vues de l’exposition (photos PP, 5 septembre 2023)

Tarifs économiques et formulaires de correspondance

 

Écrire avec l’image

 

Tout petit bikini

 

Dorica Castra – cartographie imaginaire de la France en cartes postales, par Mathieu Pernot



Citer ce billet
Patrick Peccatte (2023, 22 septembre). L’exposition “Nouvelles du paradis – La carte postale de vacances” et son catalogue. Déjà Vu. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nia6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search