The Clock de Christian Marclay [1/2] – treize années de commentaires et une bibliographie

The Clock est un montage vidéo d’une durée de 24 heures réalisé en 2010 par l’artiste américano-suisse Christian Marclay. L’œuvre est constituée de milliers d’extraits de films de cinéma et d’émissions de télévision. Au long de la projection, chaque scène comporte une indication de l’heure qui s’affiche sur des montres, pendules, horloges, réveils, carillons, alarmes, etc. Parfois, ce sont les personnages à l’écran qui annoncent l’heure. L’heure donnée dans la scène coïncide toujours avec l’heure de la projection ; lorsqu’une heure s’affiche dans le film, il est exactement cette même heure pour le spectateur. Le montage des séquences semble dérouler un temps fictif identique au temps réel. La progression de l’heure à l’écran permet donc de considérer le montage dans son ensemble comme une sorte d’horloge.

Conçu comme une installation d’art contemporain, le film est projeté régulièrement dans les musées qui ont acheté le droit de le diffuser. Marclay demande que le film ne soit pas projeté dans des salles de cinéma mais dans des pièces spécialement aménagées des institutions muséales, permettant la projection en continu et sans interruptions durant plusieurs jours.

Entre 2010 et 2022, le film a été projeté une quarantaine de fois dans le monde entier1.

Une avalanche de commentaires et une bibliographie

Quatre ans seulement après la première projection de The Clock à Londres, l’écrivain et théoricien du cinéma Raymond Bellour estime déjà que l’œuvre a provoqué un “tsunami critique” ; elle a été beaucoup commentée, “presque surcommentée”2. Depuis, à chaque projection, de nouveaux commentaires sont publiés dans la presse artistique comme dans les pages culturelles de la presse généraliste. Par ailleurs, l’œuvre a également été étudiée dès 2011 dans des articles académiques, puis dans des mémoires universitaires, des thèses, des monographies spécialisées.

Comment s’y retrouver dans cette avalanche de commentaires et de critiques ? Quelles ont été les opinions les plus intéressantes à propos de cette œuvre, les principales interprétations qu’elle a suscitées ? Comment suivre l’évolution de sa réception sur ces treize années ?

Pour aider aux études sur The Clock et sa place dans l’art contemporain, le présent article propose une bibliographie recensant les commentaires sur l’œuvre publiés depuis 20103. Quand cela est possible, les références comportent des liens vers les documents signalés ou vers des archives des documents lorsqu’ils ne sont plus en ligne.

Conçue comme un outil de travail aussi complet que possible, la liste est longue. Il s’agit probablement de l’une des bibliographies les plus volumineuses concernant une œuvre d’art contemporaine, et son ampleur témoigne déjà de l’attention extraordinaire qu’elle a reçue. Bien entendu, toutes les références mentionnées ne sont pas d’égales valeurs. Pourtant, même celles qui sont très courtes et semblent anodines sont indispensables pour travailler sur la réception de l’œuvre. Ainsi, un examen rapide montre que l’installation de Marclay a presque toujours été décrite très positivement, et fréquemment avec enthousiasme. Et manifestement, d’année en année, les rédacteurs ont repris les mêmes formules élogieuses, parfois dithyrambiques. Le vocabulaire employé et le fond même de la critique changent assez peu au long des années. Les reproches existent bien sûr, mais ils sont rares et ne remettent jamais en cause le statut d’œuvre artistique d’exception. Même les articles qui relèvent les faiblesses du montage, même ceux qui constatent l’ethnocentrisme et les stéréotypes de genre dans les extraits de films choisis par Marclay, tous expriment fascination et admiration envers le ‘tour de force’4. Il faut attendre 2019 pour lire un point de vue franchement négatif sur l’œuvre5.

Les documents que l’on a estimé les plus importantes sont signalées par une flèche [ ➡ ]. En les parcourant, on constate que The Clock et la démarche de l’artiste ont provoqué des réflexions variées sur différents sujets :

  • le dispositif muséal et l’artification des projections ;
  • les aspects économiques de l’œuvre : comment sa création a-t-elle été financée ? comment est-elle achetée ? combien coûte-t-elle ?
  • sa réception par la critique d’art et par le grand public ;
  • des considérations sur le temps, sur le cinéma et la cinéphilie, parfois même de véritables ‘méditations’ ;
  • la signification (ou non) des récurrences de films, d’actrices ou d’acteurs dans le montage ;
  • les qualités esthétiques différentes des extraits choisis pour composer l’œuvre ;
  • des discussions sur la place de l’œuvre dans l’histoire des mashups cinématographiques ;
  • les descriptions d’œuvres influencées par The Clock ou qui s’en inspirent : autres montages vidéos, performances artistiques, romans, autofictions, programmes informatiques ;
  • des analyses formelles sur le montage en continu, les transitions, les changements de rythmes le long de la journée, les alternances d’univers cinématographiques simultanés et parallèles, sur le travail du son, etc.

Une étude approfondie à partir de cette bibliographie permettrait de préciser les principaux sujets évoqués, de résumer les arguments essentiels pour chacun d’entre eux, et de comprendre l’évolution (lente) des avis et critiques sur l’œuvre.
Un prochain article sera consacré à deux sujets qui sont liées : la dissimulation des sources filmiques de The Clock et la question de l’appropriation artistique. Cet article s’appuiera bien évidemment sur un choix de documents référencés dans la présente bibliographie.

La bibliographie est organisée en six sections :

  1. Annonces et documents d’institutions muséales
  2. Articles de magazines, journaux, blogs
  3. Articles académiques
  4. Thèses, mémoires universitaires
  5. Monographies
  6. Entretiens avec Christian Marclay

Dans chaque section, les références sont classées par années de parution, de façon à suivre la chronologie des projections. Le classement suit ensuite l’ordre alphabétique des auteurs.

The Clock de Christian Marclay
une bibliographie

Annonces et documents d’institutions muséales

2010

  • [White Cube] Christian Marclay – The Clock, 15 October – 13 November 2010, White Cube Mason’s Yard
  • ➡ Leader, Darian (text), Christian Marclay: The Clock, White Cube, London, UK, [distributor] Art Data, 2010 [1440 stills from the whole of Marclay’s film, with two stills shown per page]

2011

2012

2013

2014

2015

2016

  • [CACNO, Contemporary Arts Center New Orleans], Christian Marclay’s The Clock, November 10–December 4, 2016
    Archivé sur archive.org
  • [MFA, Museum of Fine Arts, Boston], Christian Marclay: The Clock, September 17, 2016–January 29, 2017

2017

2018

2019

2021

Articles de magazines, journaux, blogs

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

 

Articles académiques

2011

  • ➡ Andersen, Thom, Random Notes on a Projection of The Clock by Christian Marclay at the Los Angeles County Museum of Art, Cinema Scope, Issue 48, 2011, pp. 11–13
    Repris dans : Slow Writing: Thom Andersen on Cinema, Edited by Mark Webber, The Visible Press, September 2017
  • Bonometti, MariaLuisa & Zinelli, Anna, La manipolazione onnipotente del tempo: The Clock di Christian Marclay, Studi di estetica, n° 44, 2011, p. 101 sq. [en italien]
  • Fargier, Jean-Paul, La tentation du dernier film, in Trafic 77, Éditions P.O.L, mars 2011, p. 5 sq.
  • Jouvenet, Morgan & Rolle, Christiane, Des temporalités à l’œuvre dans les mondes de l’art, Temporalités [En ligne], 14 – 2011, mis en ligne le 12 décembre 2011
  • ➡ Krauss, Rosalind E., Clock Time, October #136, Spring 2011, pp. 213–217
    Repris dans Time – Documents of Contemporary Art, Amelia Groom (ed.), Whitechapel Gallery (London), The MIT Press (Cambridge, Massachusetts), 2013, pp. 143-145
  • Romney, Jonathan, The Clock: What time is it where?, Sight & Sound. 20 (5): 30–1, May 11, 2011
    Archivé sur l’ancien site de BFI (The British Film Institute)
  • Stevens, Rachel, Cinematic time Replayed, Millennium Film Journal, No. 54, 2011
  • Viegener, Matias, Review – Christian Marclay: The Clock, X-Tra, Fall 2011, volume 14, number 1, x-traonline.org

2012

2013

2014

2015

  • ➡ Grossman, Julie, Literature, Film, and Their Hideous Progeny – Adaptation and ElasTEXTity, Palgrave Studies in Adaptation and Visual Culture, Palgrave Macmillan, First Edition 2015 [Part III, chapter 8, pp. 167-176: Time Will Tell: Adaptation Going Forward and Film at the Art Museum (Christian Marclay’s The Clock)]
  • ➡ Levinson, Julie, Time and Time Again: Temporality, Narrativity, and Spectatorship in Christian Marclay’s The Clock, Cinema Journal, Volume 54, Number 3, Spring 2015, pp. 88-109
  • ➡ Longo, Regina, The Digital, the Virtual, and the Possible – Riffing with Homay King on Virtual Memory – Time-Based Media Art and the Dream of Digitality, Film Quarterly, Vol. 69, Number 1, 2015, pp. 93–96
  • ➡ Misek, Richard, Trespassing Hollywood: Property, Space, and the “Appropriation Film”, October #153, Summer 2015, pp. 132–148 (format PDF)
  • ➡ Sampson, Benjamin, The Time Passing, Journal of Videographic Film & Moving Image Studies, 2.2, 2015
    An audiovisual response to Julie Levinson, Time and Time Again: Temporality, Narrativity, and Spectatorship in Christian Marclay’s The Clock, Cinema Journal, 54.3, Spring 2015 [voir ci-dessus]

2016

2017

2018

2019

  • Butler, Alison, Displacements – Reading Space and Time in Moving Image Installations, Palgrave Close Readings in Film and Television (edited by John Gibbs & Douglas Pye), Palgrave Macmilan, 2019 [pp. 60-63]
  • ➡ Calleja, Jen, Life’s Too Short: On Translating Christian Marclay’s Photo-Book The Clock, in Madeleine Campbell and Ricarda Vidal (eds), Translating across Sensory and Linguistic Borders – Intersemiotic Journeys between Media, Palgrave Macmillan, 2019, pp. 353-369
    [sur le catalogue de l’exposition White Cube en 2010, édité par Darian Leader]
  • Campbell, Sian Petronella, On the Record: Time and The Self as Data in Contemporary Autofiction, M/C Journal, Vol. 22, No. 6, 2019
  • ➡ Douglas, EA, Early Riser: A Perspective on Marclay’s The Clock, Femme Art Review, July 29, 2019
  • ➡ Rebecchi, Marie, La pratique du remontage à l’époque du cinéma exposé Christian Marclay et Clemens von Wedemeyer, Réel-Virtuel : enjeux du numérique, #7 Images en transit : trajectoires et réarticulations, 2019
  • Ross, Daniel, The clock, Arena Magazine, (Fitzroy, Vic) #159, April 2019, pp. 52–53

2020

2021

  • Giles, Paul, ‘Reverse-Thinking’ Metahistorical Arts and Fictions, in Paul Giles (editor), The Planetary Clock – Antipodean Time and Spherical Postmodern Fictions, Oxford University Press, 2021, pp. 183–236
  • Jordan, Spencer, ‘Totaled City’: The Postdigital Poetics of Ben Lerner’s 10:04, in Evans, Anne-Marie (editor) & Kramer, ‎Kaley (editor), Time, the City, and the Literary Imagination, Palgrave Macmillan, 2021, pp 169–185
  • Newman, Michael, The long and the short of it: boredom after the end of the great boredom, Chapter 10 in On Boredom – Essays in Art and Writing, Edited by Rye Dag Holmboe and Susan Morris, UCL Press [The University of Chicago Press], 2021
  • ➡ Tohline, Max, A Supercut of Supercuts: Aesthetics, Histories, Databases, A video essay published at Open Screens Journal, Volume 4, Issue 1, 2021

2022

 

Thèses, mémoires universitaires

2012

2013

2014

  • Obadia, Julie, Six expériences du temps, Mémoire – Art-espace, Direction Alain Cueff, Paris. École nationale supérieure des Arts Décoratifs, 2014

2015

2016

  • Brettkelly-Chalmers, Kate, Beyond the Clock: The Aesthetics of Time in Contemporary Art. Thesis, Philosophy in Art History, The University of Auckland, 2016
    voir aussi le livre :
    Brettkelly-Chalmers, Kate, Time, Duration and Change in Contemporary Art: Beyond the Clock, Bristol, UK ; Chicago, USA: Intellect Books, 2019 [Chapter 2: Around the Clock: 24/7 Times]
  • Sägesser, Saima Linnea, The Clock – Ein 24 Stunden Werk von Christian Marclay im Ausstellungsraum [The Clock – Une œuvre de 24h de Christian Marclay dans l’espace d’exposition], Eingereicht bei Prof. Dr. Peter Schneemann, 29.1.2016 [BA-Herbstsemester 2015]. Wissenschaftliche Essays [essais scientifiques], portfolio de Saima Linnea Sägesser, (format PDF) (en allemand)

2017

2019

  • Negre, Richard, Immobilité et Mouvement – négocier avec le temps, Thèse de doctorat en Arts plastiques, Université Paris 8 Vincennes – Saint Denis, UFR Arts, Philosophie, Esthétique, École doctorale Esthétique, Sciences et Technologie des Arts, juin 2019

2020

  • Abline, Adrien, Économies du compte à rebours dans les pratiques contemporaines, Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l’art, Paris 1, École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l’art (Paris), en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (laboratoire), février 2020, Chapitre 1 – Événements et expositions, pp. 75-81

2021

2022

Monographies

2012

  • Andina, Tiziana, Filosofie dell’arte. Da Hegel a Danto, Carocci, Roma, 2012, p. 199 sq.
    Traduction anglaise : Andina, Tiziana, The Philosophy of Art: The Question of Definition. From Hegel to Post-Dantian Theories, translated by Natalia Iacobelli, Bloomsbury, London – New York, 2013, p. 166 sq.
  • Bellour, Raymond, La querelle des dispositifs. Cinéma installations, expositions, Éditions P.O.L, 2012, pp. 81-86
  • Bloemheuvel, Marente, Fossati, Giovanna and Guldemond, Jaap eds., Found Footage. Cinema Exposed, Amsterdam: Amsterdam University Press and EYE Film Institute Netherlands, 2012
  • Curiger, Bice, Christian Marclay – The Clock, Jahresbericht 2012 Zürcher Kunstgesellschaft [Rapport annuel 2012 de la Société d’art de Zürich], pp. 38-39 (en allemand)
  • Guertin, Carolyn, Digital Prohibition – Piracy and Authorship in New Media Art, Continuum International Publishing Group, 2012, p. 190
  • Powell, Helen, Stop the Clocks! Time and Narrative in Cinema, London, New York: I.B. Tauris, 2012, p. 62

2013

  • Baron, Jaimie, The Archive Effect – Found Footage and the Audiovisual Experience of History, Routledge, 2013, p. 200
  • Bertozzi, Marco, Recycled cinema. Immagini perdute, visioni ritrovate, Marsilio, 2013. Chapitre 6, Il circuito dell’arte – « The Clock » o del tempo autoriflessivo [en italien]
  • Isaacs, Bruce, The Orientation of Future Cinema – Technology, Aesthetics, Spectacle, Bloomsbury Academic, 2013 [Nostalgia for a lost object: A visit to the museum, pp. 262-263]
  • Le Roy, Éric, Cinémathèques et archives du film, Paris, Armand Colin, 2013, Chap. 2, 6. Les plasticiens et l’art de la ruine
  • Matthews, Lydia, Against Linear Time: Icons Old, New and Evolving, in 0 to 60 : The experience of time through contemporary art, Linda Johnson Dougherty, ed., North Carolina Museum of Art / Penland School of Crafts, 2013, pp. 26-35, section ‘Fluid Clocks
  • ➡ Paulsen, Kris, The Collector (Christian Marclay’s The Clock), Catalog essay for the Wexner Center for the Art’s presentation of Christian Marclay’s The Clock, 2013

2014

  • Bruno, Giuliana, Surface – Matters of Aesthetics, Materiality, and Media, Chicago, The University of Chicago Press, 2014 [Chapter 6 Sites of Screening – Cinema, Museum, and the Art of Projection, p. 143 sq., spécialement p. 148]
  • Criqui, Jean-Pierre [edited and introduced by], ON&BY Christian Marclay, The MIT Press, 2014
  • ➡ Lerner, Ben, 10:04, Éditions de l’Olivier, Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jakuta Alikavazovic, Collection Littérature étrangère, 2016 (roman, édition originale en 2014), pp. 46-48
  • Lowenstein, Adam, Dreaming of Cinema – Spectatorship, Surrealism, and the Age of Digital Media, Columbia University Press, 2014 [Afterword: Marking Cinematic Time, pp. 183-190]
  • Villarejo, Amy, Ethereal Queer – Television, Historicity, Desire, Durham and London, Duke University Press, 2014 [Gatz and The Clock, pp. 67-71]

2015

  • ➡ Bal, Mieke, The Time It Takes, in the catalogue “How to Construct a Time machine”, edited by Marquard Smith, 34-49. London: MK Gallery 2015
    [traduit en castillan sous le titre “El tiempo que se toma”, Revista de Estudios Visuales “Contra-narrativas”, Número #0. Version originale sur le même site]
  • ➡ King, Homay, Virtual Memory – Time-Based Art and the Dream of Digitality, Duke University Press, 2015
    [chapter 2, Christian Marclay’s Two Clocks, pp. 47-70] [réf. Bergson, Deleuze, Béla Balász]
  • Levy, Reynold, They Told Me Not to Take that Job – Tumult, Betrayal, Heroics, and the Transformation of Lincoln Center, PublicAffairs, 2015 [Chapter 3 Curtain Up]

2016

  • Andina, Tiziana, An Ontology for Social Reality, translated by Sarah De Sanctis, Palgrave Macmillan, 2016, p. 185 sq.
    Édition originale : Andina, Tiziana, Ontologia sociale. Transgenerazionalità, potere, giustizia, Carocci editore S.p.A., Roma, 2016
  • Carruthers, Lee, Doing Time: Temporality, Hermeneutics, and Contemporary Cinema, State University of New York Press, 2016
  • Cohen, Brianne (editor) & Streitberger, Alexander (editor), The Photofilmic: Entangled Images in Contemporary Art and Visual Culture, Leuven University Press, 2016 [Digitality and Remodernist Recursion, pp. 31-35]
  • Levin, Golan and McDonald, Kyle, Making Art / Conducting Culture Research with Large Image Datasets [index], Interactive Art and Computational Design, Spring 2016, golancourses.net, 15 March 2016
  • Shamir, Tal S., Cinematic Philosophy, Palgrave Macmillan, 2016 [based on Tal Shamir’s PhD dissertation], pp. 190-192

2017

  • ➡ Anderson, Steve F., Technologies of Vision – The War Between Data and Images, Cambridge (Massachusetts) & London (England) The MIT Press, 2017, pp. 87-89
  • Balsom, Erika, After Uniqueness: A History of Film and Video Art in Circulation, Columbia University Press, 2017, pp. 110, 130, 176
  • Bown, Oliver, Beyond the Creative Species – Making Machines That Make Art and Music, Cambridge (Massachusetts) & London (England) The MIT Press, 2017, p. 238
  • Eagleman, David & Brandt, Anthony, The Runaway Species: How Human Creativity Remakes the World, Catapult, 2017 [Gat and The Clock, pp. 67-71]
  • Thain, Alanna, Bodies in Suspense: Time and Affect in Cinema, University of Minnesota Press, 2017 [Chapter Four: Time Takings: Suspended Reanimations and the Pulse of Postdigital Cinema, pp. 229-270, section Time Takings, pp. 257-270]

2018

2019

  • Alcoz, Albert, Radicales libres – 50 películas esenciales del cine experimental, Editorial UOC (Barcelona), 2019, pp. 217-220 [The Clock] (en castillan)
    Sur monoskop.org (format PDF)
  • ➡ Brettkelly-Chalmers, Kate, Time, Duration and Change in Contemporary Art: Beyond the Clock, Bristol, UK ; Chicago, USA: Intellect Books, 2019 [Chapter 2: Around the Clock: 24/7 Times]
    voir aussi la thèse : Brettkelly-Chalmers, Kate, Beyond the Clock: The Aesthetics of Time in Contemporary Art. Thesis, Philosophy in Art History, The University of Auckland, 2016
  • ➡ Charleson, Diane, Filmmaking as Research – Screening Memories, Palgrave Macmillan, 2019, [Chapter Remixed Memories, pp. 109-133 ; particulièrement la section Remixing and appropriations, p. 115 sq.]

2020

  • Munoz-Molina, Antonio, Un promeneur solitaire dans la foule, Éditions du Seuil, 2020 [I. Bureau des instants perdus, section There’s Never Been a Better Time to Tell Your Story]

2021

  • Durcan, Sarah, Memory and Intermediality in Artists’ Moving Image, Palgrave Macmillan, 2021 [Chapter Database Narrative, pp. 85-118]
  • Holdsworth, Clare, The Social Life of Busyness, Emerald Publishing Limited, 2021 [Chapter 3 – Clock Time, pp. 29-64]
  • ➡ Pett, Emma, Experiencing Cinema – Participatory Film Cultures, Immersive Media and the Experience Economy, Bloomsbury Academic, 2021, Chapter 3: Live installation art and participatory cultures, pp. 86-110

2022

  • Gunning, Tom, A Machine for Killing Time, Chapter 1 in Kyle Stevens (editor), The Oxford Handbook of Film Theory, Oxford Handbooks Series, Oxford University Press, 2022
  • Walsh, Michael, Durational Cinema – A Short History of Long Films, Palgrave Macmillan, 2022, pp. 7, 15, 44, 193, 265

2023

Entretiens avec Christian Marclay

2010

2011

2012

2013

  • Taubin, Amy, It’s about Time (2013) – Christian Marclay with Amy Taubin, in Adam Bell (editor), Charles H. Traub (editor), Vision Anew – The Lens and Screen Arts, Univerity of California Press, May 2015, p. 179 sq.

2014

2015

  • Lapa, Pedro, Christian Marclay. The Clock, Museu Coleção Berardo, Lisboa, Portugal, 05/03/2015 – 19/04/2015
    Page 2 : Christian Marclay, press conference at Museu Coleção Berardo (4 March 2015)

2017

2018

2021



Citer ce billet
Patrick Peccatte (2023, 5 mai). The Clock de Christian Marclay [1/2] – treize années de commentaires et une bibliographie. Déjà Vu. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ni9y

  1. Voir les deux listes chronologiques des projections sur Wikipedia/EN et Wikipedia/FR ; elles ne correspondent pas exactement. []
  2. Bellour, Raymond, Démonter/remonter le cinéma, Intermédialités – Histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality – History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, Number 23, Spring 2014, remixer / remixing. []
  3. Il existe une bibliographie sur le travail Marclay disponible sur le site de la Paula Cooper Gallery. L’objet de celle-ci est cependant différent puisque qu’elle concerne toute la production de l’artiste depuis 1981 et omet un grand nombre d’articles sur The Clock. Notre bibliographie concerne uniquement les commentaires sur The Clock, et sur ce sujet spécifique, elle est beaucoup plus complète, et elle donne en sus de nombreux liens vers les documents référencés. []
  4. Sur les faiblesses du montage : Nickas, Bob, Komplaint Dept. – If Christian Marclay Could Put Time in a Bottle – Quite possibly the only critical piece you’ll ever read on Christian Marclay’s ‘The Clock.’, Vice, January 26, 2012 / Zalewski, Daniel, The Hours – How Christian Marclay created the ultimate digital mosaic, The New Yorker, March 4, 2012.
    Sur l’ethnocentrisme : Thornton, Sarah, 33 Artists in 3 Acts, New York, London, W. W. Norton & Company, 2014 [Act III – Craft, Scene 4, Christian Marclay, pp. 196-200 ; Trad. fr. par Maxime Boidy et Mélanie Fraisse : Thornton, Sarah, 33 artistes en 3 actes, Les Presses du réel, 2021. Version augmentée de l’article de Sarah Thornton, Slave to the rhythm: Christian Marclay on deadline, The Economist, August 25th, 2010] / Haque, Ari, Doing time: what I learned from 24 hours watching The Clock, The Guardian, November 29, 2018 / Arroyo, José (of First Impressions) and Glass, Michael (of Writing About Film), The Clock, Eavesdropping at the Movies, January 17, 2019 [podcast].
    Sur les stéréotypes de genre : Douglas, EA, Early Riser: A Perspective on Marclay’s The Clock, Femme Art Review, July 29, 2019. []
  5. Celui de l’artiste et critique Paul McLean : “Une pièce de qualité, cependant, peut ajouter agréablement à l’expérience de l’art, comme une cheminée, ou un film, même super-bête comme le phénomène oubliable de Christian Marclay The Clock. Ce type a-t-il vraiment attiré toute cette attention pour avoir assemblé tous ces morceaux de films, des bribes de films que “l’artiste” n’a pas produits.” McLean, Paul, Post-Storage [Part 3], Art for Humans, mysticnovad.com, April 4, 2019. []

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bonjour,
    Impressionnée par votre recension et gardant, près de dix ans plus tard, un fort souvenir de mes heures passées à Beaubourg en juin 2014, je me permets de vous signaler le billet “The Clock : film qui, en plus, vous donne l’heure” que j’avais consacré à l’événement sur mon blog L’employée aux écritures : http://www.martinesonnet.fr/blogwp/?p=14642 au cas où vous jugeriez pertinent de l’ajouter.

    • Patrick Peccatte dit :

      Merci beaucoup. J’ai bien entendu ajouté dans ma bibliographie la référence à votre billet (que j’avais raté).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search