La FAQ du projet PhotosNormandie

PhotosNormandie est un projet collaboratif qui a pour but d’améliorer les légendes de plus de 3900 photos et 300 films historiques de la bataille de Normandie.

Lancé fin janvier 2007 sur Flickr, PhotosNormandie a dix ans, et c’est un projet toujours actif – le nombre total de photos en ligne sera ainsi porté à plus de 5000 durant l’année 2017.
Nous proposons ci-dessous une version actualisée et complétée de la FAQ du projet rédigée … il y a cinq ans. Continuer la lecture de « La FAQ du projet PhotosNormandie »

L’évolution des martiens

Dans son récent article Seul sur Mars, une fiction pour y croire, André Gunthert propose une interprétation culturelle stimulante du film de Ridley Scott. Son argumentation s’appuie sur la distinction entre deux genres narratifs: « [d’une part] celui de la conquête spatiale, inauguré par Jules Verne avec De la Terre à la Lune (1865), [qui] se caractérise par une recherche de crédibilité et l’emprunt de nombreux marqueurs savants [et d’autre part] les récits martiens [qui] comportent dès l’origine un sérieux défaut. Incarnée dans La Guerre des mondes (1898) de Herbert George Wells par des êtres repoussants dotés d’une tête démesurée et de tentacules, l’existence d’une civilisation extraterrestre, quoique couramment admise par les spécialistes à la fin du XIXe siècle, ne peut s’appuyer sur aucune information descriptive ». L’article est construit autour de ces deux pôles : d’un côté « les codes réalistes de la conquête lunaire », de l’autre la « fantaisie débridée », autrement dit une vision rationnelle, technique et plausible du futur en contraste avec sa fictionnalisation indifférente à toute vraisemblance.

Lire la suite

La circulation des images provenant de Facebook

Une image envoyée sur Facebook peut ensuite être « likée », commentée, ou partagée par vos amis. Lorsqu’une image est partagée, le réseau social connaît alors parfaitement sa circulation et sa diffusion, les analystes de la plate-forme peuvent étudier sa viralité à l’intérieur du site, construire des graphes de propagation, etc. Mais qu’en est-il lorsque l’image est récupérée depuis Facebook et qu’elle quitte le site pour être utilisée ailleurs ? Il semble bien que les ingénieux ingénieurs de Facebook aient récemment développé une fonctionnalité permettant d’apporter un début de réponse à cette question.

En effet, lorsque l’on télécharge une image sur Facebook, des informations sont presque systématiquement ajoutées à l’intérieur du fichier image en ligne. Autant que l’on puisse en juger, ces informations se réfèrent à la transmission du fichier image vers Facebook (uploading) et elles forment une sorte de signature ou d’identifiant qui demeure alors associé à l’image, même lorsqu’elle quitte le site et circule ailleurs sur Internet. Ainsi, une image quelconque ayant transité dernièrement sur Facebook possédera vraisemblablement un tel identifiant (pour autant qu’il n’ait pas été supprimé volontairement à l’aide d’un programme). Grâce à ce dispositif, il est fort possible que Facebook soit capable d’effectuer un tracking élémentaire du flot d’images quittant la plate-forme. Même si elle a ensuite été copiée et utilisée ailleurs, une image récupérée sur Facebook possède toujours cet identifiant qui donne accès – pour Facebook seulement – à une véritable « carte de visite » associée à l’image; le réseau social est désormais probablement en mesure d’analyser les images externes qui ont transité un jour ou l’autre sur l’un de ses serveurs et de reconstituer une partie de la circulation de ces images en dehors de son propre écosystème.

Lire la suite

Le standard de métadonnées XMP [Extensible Metadata Platform] et son applicabilité au patrimoine culturel

La matinée d’étude Des métadonnées pour les images numériques du patrimoine culturel organisée par InVisu s’est déroulée le 13 octobre 2014 à l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art). Voici le support de ma présentation sur Le standard de métadonnées XMP et son applicabilité au patrimoine culturel effectuée lors de cette rencontre:

Merci à Antonio Mendes da Silva, Juliette Hueber, Anne-Violaine Szabados et Virginie Fromageot-Laniepce pour cette rencontre fort intéressante qui devrait conduire à la constitution d’une communauté d’étude sur les métadonnées appliquées au patrimoine culturel.

La commémoration du D-Day et le « devoir de mémoire » rabâché

En cette année riche en commémorations, le soixante-dixième anniversaire du débarquement en Normandie sature désormais l’espace médiatique. Comme on peut s’en rendre compte à l’aide d’une simple recherche, les présentations des nombreuses manifestations qui célébreront l’événement mentionnent fréquemment le « devoir de mémoire« , sans autre précision, comme s’il s’agissait là d’une expression désormais bien connue dont il est inutile de donner la signification exacte dans le contexte en question.

Lire la suite

Libération et la « modernisation industrielle » de la presse

Vendredi 7 février, les actionnaires de Libération ont annoncé vouloir transformer le journal en « un réseau social, créateur de contenus monétisables sur une large palette de supports multimédias (print, vidéo, TV, digital, forums, événements, radio, etc.) » et transformer les locaux actuels, avec l’aide de Philippe Starck, en « un espace culturel et de conférence comportant un plateau télé, un studio radio, une newsroom digital [sic], un restaurant, un bar, un incubateur de start-up ».

Les salariés du journal ont alors réagi vivement en exprimant leur opposition et leur « colère » en Une de l’édition du week-end suivant.

Libération, samedi 8 février 2014

Lire la suite

Un dispositif mémoriel archaïque mais toujours exemplaire: le cimetière militaire

Prolongée jusqu’au 8 mars prochain, l’exposition Tardi et la Grande Guerre était l’un des principaux événements du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême qui vient de s’achever. Cette vaste galerie se termine par une scénographie conçue par Tardi lui-même: « J’ai eu l’idée de reconstituer un cimetière à la sortie de l’expo avec au-dessus les drapeaux des trente-cinq nations engagées dans le conflit pour marquer l’absurdité du truc qu’on fait au nom de la patrie ».

Exposition « Tardi et la Grande Guerre », le cimetière militaire / Angoulême FIBD 2014, photo: Alain François

Lire la suite

Une collection de films d’archives sur YouTube pour PhotosNormandie

Le projet PhotosNormandie a débuté en janvier 2007 avec un objectif initial très simple: améliorer les légendes de photos collectées sur le site Archives Normandie 39-451. Dans les premiers mois d’activité, la recherche d’informations était conduite selon le pont-aux-ânes habituel de l’indexation documentaire: essayer de répondre aux interrogations Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? – qui est sur la photo, que représente la scène, à quelle date et dans quel lieu.

Lire la suite

  1. Le site d’origine n’est plus accessible mais différentes archives peuvent être examinées sur archive.org. []

Quand l’art et l’histoire justifient le percement du rocher du Mont-Saint-Michel

Impossible d’ignorer les travaux en cours pour rétablir le caractère maritime du Mont-Saint-Michel. Les médias en ont largement parlé. Impossible non plus d’ignorer que le projet suscite nombre de critiques. Conséquence du prochain retour à l’insularité, un futur ouvrage tout récemment dévoilé est en passe de créer une nouvelle polémique.

Lire la suite

Les méthodes d’accès aux images du Web

Du point de vue de la recherche d’images, le Web peut être considéré comme une véritable base faiblement structurée. Cette affirmation peut heurter les professionnels habitués à penser la structuration des bases iconographiques en termes de métadonnées explicites et précises, de schémas Dublin Core, de vocabulaires contrôlés, d’ontologies, etc. Pour de nombreux spécialistes des bases documentaires, le Web des images n’est qu’un gigantesque entrepôt chaotique, un fatras dont on ne pourrait connaître que des bribes approximatives puisque les moteurs n’indexent pas les hypothétiques descriptions rigoureuses des images mais seulement leur contexte de publication. Autrement dit, il serait abusif de considérer le Web des images comme structuré et accessible à travers des méthodes d’accès efficaces.

Lire la suite