Fictions et mondes possibles

Les auteurs de Culture Visuelle abordent fréquemment la question de la fiction et de son rapport à la réalité. Ainsi, André Gunthert considère que la fiction est un « exercice qui a les mêmes aspects formels que la description, mais que celle-ci est déliée de toute obligation référentielle. La fiction est aréférentielle. »1.

Le recours à la référence, qui fonde cette distinction entre description et fiction, n’est pas sans rappeler les débats sur la référence directe et la description définie dans la tradition de la philosophie analytique.

Ce rapprochement entre une approche culturaliste de la fiction et un courant philosophique majeur n’est pas fortuit. Dans les années 1980, la théorie de la littérature s’est en effet emparée de certains développements en logique et philosophie analytique pour décrire et expliquer le statut de la fiction littéraire et constituer un nouveau domaine de recherche, la théorie littéraire des mondes possibles2 ou fiction theory.

Lire la suite

  1. André Gunthert, Fiction et hypothèse (notes),  10 juin 2012. []
  2. C’est le titre du seul ouvrage d’envergure sur le sujet publié en français sous la direction de Françoise Lavocat [2010]. []