La déploration du super-héros

On le sait, les super-héros ne meurent pas. Enfin pas vraiment. La comic book death comme on nomme parfois ce genre de disparition n’est jamais définitive. Un personnage doté de super-pouvoirs peut toujours réapparaître après sa mort grâce à une astuce de scénario. À la suite d’un changement d’auteur ou d’éditeur et pour des raisons essentiellement économiques, il peut aussi reprendre du service dans un nouveau cycle d’histoires1.

Plusieurs disparitions de super-héros ont pourtant profondément marqué les lecteurs de comics, en particulier la mort de Jean Grey2 en 1980 dans la saga Dark Phoenix et celle Kara (Supergirl) en 1985 au cours de la série Crisis on Infinite Earths.

(1) La mort de Jean Grey (qui intervient dans le numéro suivant), Uncanny X-Men #136, August 1980 – art by John Byrne / La mort de Kara, Crisis on Infinite Earths #7, October 1985 – art by George Pérez

Lire la suite

  1. Procédé qui s’apparente alors au reboot dans le cinéma lorsque l’histoire demeure globalement inchangée. []
  2. Il s’agit en fait de sa seconde mort sur un total d’une dizaine. Son alias est Phoenix, ne l’oublions pas.. []