Objets informationnels et objets culturels

[Communication présentée aux journées d’étude Ouverture et réutilisation des données « Open Data Culturel » organisées par L’Association Générale des Conservateurs des Collections Publiques de France (section PACA) à Aix-en-Provence les 19 & 20 avril 2012. Le diaporama est disponible sur Slideshare.

À l’invitation de Yannick Vernet, organisateur de ces journées, la communication s’attache à clarifier les relations entre données et information. Le rôle central de la programmation (du code) est souligné et un objet informationnel est conçu comme une généralisation de la notion de document.

Ce texte fait suite aux articles La culture démasquée en quelques clics et De l’objet culturel à l’objet informationnel dont il reprend dans la dernière partie certains arguments.]

Lire la suite

Çà a été (visualisé)

Le fameux « çà a été » de Barthes synthétise en un mantra phénoménologique une expérience somme toute très banale: la reconnaissance à partir d’une image photographique de la réalité passée d’une chose ou d’un événement.

« (…) dans la photographie, je ne puis jamais nier que la chose a été là. Il y a double position conjointe: de réalité et de passé. (…) Ce que j’intentionnalise dans une photo (ne parlons pas encore du cinéma), ce n’est ni l’Art, ni la Communication, c’est la Référence qui est l’ordre fondateur de la Photographie.
Le nom du noème de la photographie sera donc : « Ça-a-été » (…) cela que je vois s’est trouvé là, dans ce lieu qui s’étend entre l’infini et le sujet (operator ou spectator); il a été là, et cependant tout de suite séparé ; il a été absolument, irrécusablement présent, et cependant déjà différé. »
La chambre claire, 1980.

Lire la suite

Notes sur la structure informationnelle de la photographie

[Lors de la dernière session de son séminaire Mythes, images, monstres, André Gunthert a développé une passionnante analyse sur L’illusion de la relique. Les malentendus de l’enregistrement photographique. Son exposé m’a remémoré un article publié en 2008 sur mon blog précédent, et que je présente à nouveau ci-dessous. L’objectif de cette reprise est de poursuivre le débat en proposant une interprétation selon la philosophie de l’information des questions théoriques liées à l’enregistrement et à l’indicialité. La troisième partie de cet article est un peu technique; pour une approche plus simple de certains concepts évoqués, voir aussi De l’objet culturel à l’objet informationnel.]

Lire la suite

De l’objet culturel à l’objet informationnel

[Communication présentée au colloque Si la photo est bonne – INHA, 20 et 21 octobre 2011. Le diaporama est disponible sur slideshare.]

Nous allons commencer par une petite « devinette culturelle ». De qui est le poème suivant ?

« Ja, Jung’, ich bin der liebe Gott,
Und ich regier’ die Erde!
Ich hab’s ja immer dir gesagt,
Daß ich was Rechts noch werde
»

Même si l’on ne sait pas l’allemand ou si l’on ne connait pas ce texte, il est très facile de répondre à cette question en soumettant la première phrase à un moteur de recherche quelconque.

Lire la suite