Décrypter, c’est tromper

Le journaliste moderne n’analyse pas, ne commente pas, n’explique pas. Il décrypte.

Les sites d’information tels que liberation.fr, lefigaro.fr, nouvelobs.com, lepoint.fr, mediapart.fr, atlantico.fr, ou plus généralement Google News regorgent en effet d’articles de décryptage.

La presse papier n’est pas en reste. L’exercice est parfois systématisé comme dans les différentes rubriques éponymes du journal Le Monde : Décryptages Rencontre, Décryptages Débats, etc., sans oublier le tautologique (?) Décryptages Analyses.

À la télévision, Laurent Delahousse sur France 2 introduit une séquence de décryptage dans chaque journal (ou presque) qu’il présente, et la chaîne i>Tele propose un magazine hebdomadaire intitulé Ce Qu’il Fallait Décrypter animé par Olivier Galzi.

Le Monde du 29 février 2012 page 19 / Présentation de l’émission Ce Qu’il Fallait Décrypter sur i>Tele.

Lire la suite

Publi-infos

Vu aujourd’hui au JT de 13 heures sur France 2, un journaliste commente un sujet sur les auto-entreprises et ponctue son discours en faisant apparaître de la main quelques chiffres sur un panneau. Rien de très nouveau semble-t-il, France 2 a déjà fait bien mieux avec le grand écran tactile manipulé en particulier par Agnès Molinier. Mais aujourd’hui, le dispositif d’affichage ressemblait à l’un de ces panneaux urbains qui nous imposent une publicité cyclique. Et le journaliste était filmé en plein air dans son exercice vaguement pédagogique.

Voir le journal de 13h du jeudi 27 janvier 2011, entre 8:42 et 8:54 (attention, c’est du Silverlight).

Je ne crois pas avoir vu un tel montage auparavant, et comme le sujet traité par le journaliste n’était pas particulièrement lié à la publicité ou à l’espace urbain, je m’interroge toujours sur son intérêt.

Pédagogie 2.0

Le JT du soir sur France 2 nous a gratifié d’une séance pédagogique d’avant-garde conduite par la journaliste Agnès Molinier. Il s’agissait d’expliquer les différents paramètres sur lesquels les gouvernements canadien et suédois ont agi pour réduire leurs déficits budgétaires. La séquence se déroule sur un grand écran plat. La journaliste y commande l’apparition d’infographies et de brèves animations par des gestes tout en donnant ses explications verbalement.

Tracer par exemple une croix rouge sur des silhouettes, un code très simple :

« … la diminution du nombre de fonctionnaires, à peu près 25 % sur trois ans ».

Lire la suite