Roy Lichtenstein, les comics, et le clivage art majeur/art mineur – la force d’un préjugé

J’étais invité à participer à une journée d’étude le 8 juin 2017 sur Les idées reçues en histoire de l’art contemporain, des années 30 à aujourd’hui, organisée par Anna Halter et Hélène Joyeux, doctorantes en histoire de l’art contemporain de l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne et membres du groupe de recherche Absolument Contemporain.
(Retrouvez le programme de cette journée d’étude ici).

Cette présentation intitulée Roy Lichtenstein, les comics, et le clivage art majeur/art mineur – la force d’un préjugé reprend de nombreux éléments de mon article Roy Lichtenstein et les comics – un art suffisant publié en mars 2016. J’ai essayé dans cette version de replacer la réception de l’appropriation des comics par Lichtenstein dans le contexte du « passage à l’art » progressif de la bande dessinée durant la période d’activité de l’artiste et selon le clivage controversé entre art majeur et art mineur. Lors de cet exposé, j’ai souhaité aussi montrer matériellement quelques comic books originaux dont l’artiste s’est inspiré car ils sont bien souvent méconnus des historiens de l’art.

Je remercie vivement les organisatrices de cette journée d’étude très réussie, les autres intervenantes pour la qualité et la variété de leurs présentations, et le public pour les échanges qui ont suivi.

Continuer la lecture de « Roy Lichtenstein, les comics, et le clivage art majeur/art mineur – la force d’un préjugé »