Libération et la « modernisation industrielle » de la presse

Vendredi 7 février, les actionnaires de Libération ont annoncé vouloir transformer le journal en « un réseau social, créateur de contenus monétisables sur une large palette de supports multimédias (print, vidéo, TV, digital, forums, événements, radio, etc.) » et transformer les locaux actuels, avec l’aide de Philippe Starck, en « un espace culturel et de conférence comportant un plateau télé, un studio radio, une newsroom digital [sic], un restaurant, un bar, un incubateur de start-up ».

Les salariés du journal ont alors réagi vivement en exprimant leur opposition et leur « colère » en Une de l’édition du week-end suivant.

Libération, samedi 8 février 2014

Lire la suite