L’évolution des martiens

Dans son récent article Seul sur Mars, une fiction pour y croire, André Gunthert propose une interprétation culturelle stimulante du film de Ridley Scott. Son argumentation s’appuie sur la distinction entre deux genres narratifs: « [d’une part] celui de la conquête spatiale, inauguré par Jules Verne avec De la Terre à la Lune (1865), [qui] se caractérise par une recherche de crédibilité et l’emprunt de nombreux marqueurs savants [et d’autre part] les récits martiens [qui] comportent dès l’origine un sérieux défaut. Incarnée dans La Guerre des mondes (1898) de Herbert George Wells par des êtres repoussants dotés d’une tête démesurée et de tentacules, l’existence d’une civilisation extraterrestre, quoique couramment admise par les spécialistes à la fin du XIXe siècle, ne peut s’appuyer sur aucune information descriptive ». L’article est construit autour de ces deux pôles : d’un côté « les codes réalistes de la conquête lunaire », de l’autre la « fantaisie débridée », autrement dit une vision rationnelle, technique et plausible du futur en contraste avec sa fictionnalisation indifférente à toute vraisemblance.

Lire la suite

Roues imaginaires, roues possibles – une enquête visuelle et deux propositions théoriques

Un monowheelest un véhicule constitué d’une seule roue où le conducteur est à l’intérieur de la roue elle-même1 [fig. 1]:

(1) Monowheel, 1933. Walter Nilsson inside the wheel

Lire la suite

  1. On rencontre parfois monoroue en français, mais nous utiliserons le plus souvent le terme anglais. []