Constructions mémorielles participatives – Ypres, 11 et 12 décembre 2012

Collections et mises en réseau en lien avec les deux Guerres mondiales
Journées d’étude à In Flanders Field Museum à Ypres (Belgique)

Le centenaire de la Grande guerre à venir donne l’occasion de s’interroger sur le rapport entretenu à l’histoire, mais aussi à sa mémoire qui continue à être transmise, construite et partagée. Les générations changent et les rapports à l’événement se modifient : au-delà de la première Guerre mondiale, et même de la seconde, également concernée, c’est plus généralement le rapport au patrimoine qui peut ainsi être repensé.

Lire la suite

IMNE (IMage, Numérique et Éducation) – Mercredi 13 octobre 2010

Le ministère de l’Éducation nationale, pour la troisième édition de la manifestation IMNE (IMage, Numérique et Éducation) se fait passeur d’échelles et propose « De nano à giga ».

Lors de brèves séquences alliant images et numérique, des pédagogues interprètent le thème en sciences, histoire-géographie, documentation, arts plastiques, musique… Un espace d’échange et d’exposition est aménagé pour permettre de prolonger le dialogue avec les intervenants lors de la pause déjeuner. Le film « Hubble » clôture la journée à la Géode.
Enseignants, personnels d’inspection, chefs d’établissements, responsables éducation des collectivités territoriales, représentants d’associations pédagogiques, éditeurs, chercheurs, étudiants : réservez dès à présent cette date sur votre agenda !
L’entrée est gratuite, après inscription préalable en ligne.
Pour vous inscrire, cliquez ici.

Lire la suite

Séminaire Folksonomies et Tagging

DICEN : Dispositifs d’information et de communication à l’ère numérique

Séminaire Folksonomies et Tagging

Des balbutiements du Web2.0 à nos jours, premiers bilans interdisciplinaires
26 mars 2010 – CNAM : amphi Z  Robert-Faure accès 1  -1 (Escaliers devant l’entrée principale)
Organisé par Alexandre Monnin et Evelyne Broudoux (Dicen)
9h30 – 12h30 et 14h – 17h

L’activité d’étiquetage des contenus par les internautes est devenue partie prenante de l’écriture-lecture pendant la consultation de sites web. Les collections d’étiquettes – communément dénommées « tags » – réalisées par les internautes les associant à des ressources ou des situations dans l’objectif de les médiatiser ou de les thésauriser, ont été nommées « folksonomies ».
Les interprétations diverses du terme « folksonomies » laissent entrevoir les polémiques qui accompagnèrent le lancement de techniques visant à transformer les mots des usagers en des leviers organisationnels, désertant en cela les méthodes de classification des professionnels de l’information et de l’organisation des connaissances fondées sur des vocabulaires contrôlés. Son appropriation devint rapidement, dans la période qui suivit la crise dite de « la bulle Internet », l’enjeu, voire le prétexte, d’une contestations de formes d’autorités réelles ou supposées.
Ces nouvelle formes d’auto-organisation censées traduire l’adaptation des systèmes à la diversité des classements réalisables par les internautes ont stimulé l’intérêt de différentes communautés professionnelles et scientifiques.

Lire la suite