Archéologie de la statue de la Liberté en ruine

La séquence finale de La Planète des singes (1968) est célèbre. Les héros, George Taylor et Nova, découvrent sur une plage les restes à demi enfouis de la statue de la Liberté. Taylor comprend alors que le monde hostile peuplé de singes qu’il a « découvert » avec ses compagnons n’est pas une autre planète mais la Terre bouleversée par un cataclysme passé.

Planet of the Apes, dir. Franklin J. Schaffner, 1968

Lire la suite

La noirceur du petit ramoneur

Avec l’augmentation de la population urbaine puis la révolution industrielle, le nombre de ramoneurs s’est considérablement accru. Les cheminées à entretenir étaient alors devenues suffisamment larges pour que des enfants s’y introduisent et puissent les nettoyer de l’intérieur. De jeunes garçons et parfois des petites filles ont alors été employés dans de nombreux pays à cette tâche. Exploités par des patrons, ces petits ramoneurs étaient très mal payés, leur travail était épuisant, sale et dangereux. Les accidents n’étaient pas rares; les enfants tombaient parfois des cheminées, ils étaient asphyxiés, victimes de brûlures. Ils étaient aussi fréquemment atteints de graves maladies respiratoires, oculaires ou cutanées.

Lire la suite

La fabrication de la renommée d’une ville – Sainte-Mère-Église

Sainte-Mère-Église est l’une des premières communes de France libérées durant la nuit du 5 au 6 juin 1944. Le touriste qui visite le bourg ne manque pas de photographier le mannequin parachutiste accroché au clocher qui rappelle cet événement.

Recherche de « Sainte-Mère-Église » sur Google Images

Lire la suite

Les premières publications des photos de Robert Capa sur le débarquement en Normandie

Le 19 juin 1944, le magazine Life publie plusieurs pages de photos et commentaires sur le débarquement en Normandie. Intitulé Beachheads of Normandy, l’article comporte deux parties: sept pages de photos prises par Robert Capa à Omaha Beach le 6 juin, puis six pages de clichés pris par d’autres photographes ainsi que des cartes.

(1) Life, 19 juin 1944, page 27

Lire la suite

Roues imaginaires, roues possibles – une enquête visuelle et deux propositions théoriques

Un monowheelest un véhicule constitué d’une seule roue où le conducteur est à l’intérieur de la roue elle-même1 [fig. 1]:

(1) Monowheel, 1933. Walter Nilsson inside the wheel

Lire la suite

  1. On rencontre parfois monoroue en français, mais nous utiliserons le plus souvent le terme anglais. []

Les stéréotypes visuels dans les war comics

Deux articles publiés sur ce blog – Une recherche sur les war comics et La déploration du super-héros – reposent sur l’examen attentif de plusieurs centaines de couvertures de pulps et de comics rassemblées à partir de différentes bases de données.

Dans cet ensemble, les couvertures de war comics forment une collection cohérente d’images où abondent les explosions, actions spectaculaires, engins dangereux variés, représentations de héros dans des situations périlleuses, etc. Plusieurs images se distinguent de cette masse en définitive assez monotone; ce sont des compositions graphiques très reconnaissables, basées sur différentes conventions ou caractéristiques partagées, en somme des stéréotypes visuels.

Lire la suite

Re-photographie et effet de présent

Le projet PhotosNormandie ne consiste pas seulement à améliorer les légendes de photos historiques. Diverses investigations permettent également de documenter les relations que chaque cliché peut entretenir, le cas échéant, avec d’autres documents Nous recherchons ainsi systématiquement les éventuelles autres photos prises dans la même série, les séquences filmées et les photos prises par d’autres photographes au même moment, les exemplaires de la photo transmis à l’époque par radiotéléphonie, les annotations et la légende qui figurent sur le tirage d’origine, les versions recadrées ou colorisées utilisées sur différents supports, les versions censurées ou non censurées (selon le cas), les publications du cliché dans la presse de l’époque, les différentes légendes attribuées successivement au cliché, les utilisations de la photo à des fins publicitaires, sur des couvertures de livres, de disques, des affiches, etc. Lorsque nous les identifions, tous ces documents reliés ensemble forment un aspect essentiel de la redocumentarisation de ces photos, c’est-à-dire leur reconstruction en tant qu’images non plus isolées mais insérées dans un réseau d’autres documents ou partie de documents.

Lire la suite

Nazisme, sadisme, érotisme – les origines de la nazi sexploitation

Près de quarante ans après sa sortie, le film de Liliana Cavani Portier de nuit (Il Portiere di notte, 1974) demeure dérangeant et toujours controversé:

En 1957, à Vienne, Max (Dirk Bogarde) est portier de nuit dans un palace. Il croise un soir Lucia (Charlotte Rampling) descendue à l’hôtel avec son mari, chef d’orchestre américain en tournée. Ils se reconnaissent immédiatement et leur passé commun resurgit. Ancien officier SS dans un camp de concentration, Max a entretenu une relation sadomasochiste avec Lucia, une jeune déportée. Ils sont à nouveau attirés l’un par l’autre et reprennent cette relation. Mais dans cet hôtel, d’anciens SS essaient de faire oublier leur passé nazi en éliminant les témoins gênants. Max et Lucia, devenus des menaces, s’enferment alors dans leurs jeux sexuels sadomasochistes et deviennent traqués par les anciens amis de Max.

Lire la suite

Comment raconter les origines de l’islam en respectant (à peu près) les interdits de représentations figuratives ?

À la suite de la diffusion sur youtube d’extraits de l’Innocence des Musulmans, certains commentateurs ont lié le caractère islamophobe de cette initiative au fait que la religion visée réprouve la représentation figurative du prophète Muhammad. Ils expliquent ensuite qu’un récit cinématographique des origines de l’islam, respectueux à la fois du message spirituel et des contraintes de non-figuration, demeure tout à fait possible, et ils citent le film Le Message comme une antithèse du navet actuel (lire par exemple 1, 2, 3, 4).

Lire la suite

Fictions et mondes possibles

Les auteurs de Culture Visuelle abordent fréquemment la question de la fiction et de son rapport à la réalité. Ainsi, André Gunthert considère que la fiction est un « exercice qui a les mêmes aspects formels que la description, mais que celle-ci est déliée de toute obligation référentielle. La fiction est aréférentielle. »1.

Le recours à la référence, qui fonde cette distinction entre description et fiction, n’est pas sans rappeler les débats sur la référence directe et la description définie dans la tradition de la philosophie analytique.

Ce rapprochement entre une approche culturaliste de la fiction et un courant philosophique majeur n’est pas fortuit. Dans les années 1980, la théorie de la littérature s’est en effet emparée de certains développements en logique et philosophie analytique pour décrire et expliquer le statut de la fiction littéraire et constituer un nouveau domaine de recherche, la théorie littéraire des mondes possibles2 ou fiction theory.

Lire la suite

  1. André Gunthert, Fiction et hypothèse (notes),  10 juin 2012. []
  2. C’est le titre du seul ouvrage d’envergure sur le sujet publié en français sous la direction de Françoise Lavocat [2010]. []