Audience et patrimonialisation

Le 19 mars dernier, le site de recommandation MetaFilter signale le projet PhotosNormandie1. La communauté active sur MetaFilter est habituellement considérée comme « sérieuse » et les liens cités sont souvent appréciés par les lecteurs du site. Conséquence immédiate, nous avons enregistré le lendemain un pic de fréquentation jamais atteint jusqu’alors sur le compte Flickr de PhotosNormandie: 56636 visites dans la journée, alors que la moyenne habituelle est de 4500 visites quotidiennes. La fréquentation est vite retombée2 mais elle est demeurée néanmoins un peu plus élevée qu’à l’accoutumée à partir du 26 mars.

Seconde étape: en mentionnant MetaFilter comme source, le site PetaPixel publie le samedi 6 avril un article sur PhotosNormandie. Créé en 2009, PetaPixel est un blog sur la photographie très suivi par les technophiles. Le pic de fréquentation constaté est alors encore plus spectaculaire: 181565 visites pour la journée du 7 avril, soit plus de 40 fois la moyenne habituelle.

Mise à jour: record battu le 9 avril 2013 avec 203371 vues; il s’agit probablement de l’effet des signalements secondaires reprenant l’article de PetaPixel.
Un autre pic à 62902 vues constaté le 16 avril à la suite de cet article sur dailymail OnLine.

Les pics de fréquentation sur PhotosNormandie: 20 mars, 7 avril, 9 avril 2013

Cette soudaine fréquentation s’accompagne d’une avalanche de nouveaux contacts; en 36 heures environ, 182 utilisateurs de Flickr ont ajouté PhotosNormandie comme contact:

Quelques nouveaux contacts

Enfin, de nombreux messages twitter mentionnent PhotosNormandie et les « like » et partages sur le compte Facebook de PetaPixel obtiennent des scores respectables.

Cet accroissement d’audience, que nous accueillons évidemment avec une grande satisfaction, n’a par contre généré que très peu de commentaires sur les photos. Il est vrai que le projet et les légendes sont actuellement en français alors que la plupart des nouveaux contacts sont visiblement anglophones. Nous espérons pourtant que quelques-uns d’entre eux contribueront à l’avenir à l’amélioration de la description de cette collection. Les traductions en anglais des légendes, initiative récente et encore modeste, devraient permettre cette ouverture.

Mais au delà de cet obstacle linguistique, il apparaît clairement que PhotosNormandie est désormais perçu comme une collection patrimoniale plus encore que comme un projet collaboratif de redocumentarisation.

Et de fait, l’un des objectifs du projet a toujours été que ces photos demeurent librement accessibles. On peut dès lors considérer PhotosNormandie comme une archive d’une collection initialement proposée par une institution publique défaillante. Le site Archives Normandie 1939-1945, maintenant disparu, affichait en effet avec ambition:

« Cette base de données accessible par Internet a pour but de réaliser un inventaire aussi complet et exhaustif que possible des photographies qui ont été prises pendant l’occupation, la libération et la reconstruction de la Basse-Normandie. Elle doit aussi permettre d’améliorer l’identification des documents. Elle constitue un outil de recherche et d’information historique pérenne et librement accessible. Cet outil, de service public, a été financé par le Conseil Régional de Basse Normandie. » [capture du site en janvier 2012 sur archive.org].

Provoquée par le travail initial de redocumentarisation, la patrimonialisation de cette collection est devenue l’un des aspects importants du projet PhotosNormandie.

  1. Pour en savoir plus sur PhotosNormandie, lire cette FAQ rédigée en 2012 mais toujours d’actualité. []
  2. 33935 vues le 21 mars, 27056 le 22 mars, 17078 le 23 mars, etc. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *